« Silently reflection turns my world to stone, Patiently correction leaves us all alone »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ordinary Night ... [PV]

Aller en bas 
AuteurMessage
Will Evans
Admin || Feel the evil's touch ...
avatar

Féminin Nombre de messages : 79
Age : 27
[ Heart ] : Don't Try to Know
[ Groupe ] : Habitants
[ Humeur ] : Always The Same
Date d'inscription : 26/09/2007

About You...
Age: 26 ans
Powers: Absorption
With the Others:

MessageSujet: Ordinary Night ... [PV]   Ven 2 Nov - 20:10

Une nuit d’automne comme une autre venait de commencer sur Middle Town. Pas de neige, pas de chaleur, pas de nuage… Rien qu’une nuit tout ce qu’il y avait d’ordinaire avec un léger vent tout ce qu’il y a de plus agaçant, le genre de temps propice à vous mettre de mauvaise humeur sans même de raison valable, simplement parce que rien ne se passe, et selon toute vraisemblance rien n’allait se passer dans les minutes, ni même les heures à venir. Non, tout était d’un calme plat, pas de lumière puisqu’on était dans une petite ville, et qui plus est assez loin du centre : dans la forêt, ni même de bruit car, dès la nui tombée, la majorité des gens sensés restaient chez eux, ou alors tout du moins à l’intérieur d’un bâtiment. Tous les gens sensés donc, sauf qu’a ce moment précis il y avait quelqu’un dans cette forêt déserte et inhospitalière qui bordait le côté ouest de la ville. Ce quelqu’un, c’était Will Evans, habitant de la ville depuis un bon moment de temps déjà, absent lors du crash qui tua toute sa famille. Un pauvre malheureux qui ère comme une âme en peine ? Non, pas exactement… Revenu en ville depuis peu, le jeune homme commençait à trouver le temps vraiment long dans la chambre d’hôtel qu’il louait provisoirement, et avait décidé de sorti un peu prendre l’air, mais en pleine nuit. Il n’en pouvait plus de croiser les nouveaux riches aux regards levé et à l’attitude suffisante, des groupes d’étudiantes qu’on entendait 300 mètres avant de les voir arriver, bref il n’en pouvait plus de ce qu’était devenue la ville. La météorite, une source de revenus insoupçonnée… Tu parles, c’était plutôt la cause de tout ce qui avait pu arriver à la ville depuis maintenant 10 ans. La cause de tous ces morts. La cause de ces immenses villas neuves et plus grande qu’un terrain de football. La cause de ce lycée rempli d’étudiants aux préoccupations insipides et superficielles, du style du dernier cours de science ou du nouveau show qui passait à la télé, quand elle voulait bien fonctionner. Car, sans qu’on sache véritablement pourquoi, il arrivait certains jours que tous les moyens de communications avec l’extérieur soient coupés, si bien que la ville se retrouvait complètement livrée à elle-même sans même la possibilité d’en sortir. Un avantage commercial diront certains, mais plutôt une énième conséquence négative pour Will. Oui, vous l’aurez compris, le jeune homme n’est pas exactement le genre de personnes à se réjouir de n’importe quoi : il était plutôt d’une nature réaliste et distante, ce qui n’en fait pas un très bon compagnon pour quelqu’un qui voulait parler. Mais, étant d’un nature solitaire, cela ne le dérangeait pas le moins du monde. C’est d’ailleurs pourquoi il était là, en plein milieu de la forêt, à marcher tranquillement dans l’obscurité quasi-complète : seule la demi-lune et quelques timides étoiles tentaient de percer à travers la noirceur, mais on en ressentait que plus fortement l’absence de réels aménagements humains. Ce qui n’était pas une perte, cela dit. Enfin, pour Will tout du moins qui se sentait mieux loin de toute cette agitation caractéristique des villes nouvelles et ce qui pouvait à la rigueur expliquer sa présence dans cette forêt déserte et pas franchement agréable une fois la nuit tombée. Cela dit, il n’était pas ce qu’on peut appeler un individu ordinaire, aussi il ne se sentait pas à son aise en compagnie des personnes « tristement banale » à son avis, qui peuplaient Middle Town.
Will était donc là, à marcher un peu au hasard et slalomant entre les arbres, sans même savoir dans quelle direction il allait. Simplement, il profitait de la capacité de la nuit à éloigner les gens des espaces extérieurs pour sortir un peu. Resserrant un peu le blouson abimé qu’il portait au moment où une rafale de vent le secoua, le jeune homme ralentit son allure en entendant un bruit provenant de derrière lui, une brindille qui craquait sous un poids, humain ou animal il n’en savait rien du tout. Jurant intérieurement de se faire distraire même en pleine nuit, Will s’arrêta pour scruter les arbres devant lui, mais il ne voyait rien d’autre que les branches rendues sinistres avec l’obscurité. S’immobilisant, sans plus un seul bruit, le jeune homme attendit, attendant de voir quoi,ou qui, pouvait avoir envie d’un petite balade dans les bois quand la nuit tombait …

_________________


|| It's not fair when you say that I didn't try ||
|| I just don't care about you anymore ... ||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://middle-town.forumpro.fr
Cassie Williams
SPICY BLONDIE No hope, no love, no glory
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Age : 27
[ Heart ] : Need a hero (L)
[ Groupe ] : People Dollar
[ Humeur ] : Tired
Date d'inscription : 20/10/2007

About You...
Age: 17 ans
Powers: Régénération
With the Others:

MessageSujet: Re: Ordinary Night ... [PV]   Dim 4 Nov - 22:10

Cassie laissa échapper un soupire et se laissa tomber sur son lit songeuse. Elle leva ses deux mains face à elle, et les observa un instant, pourquoi était-elle devenue différente, pourquoi l'avait-on choisit elle ? Un frisson lui parcourut l'échine, ce qui la rassurait légèrement était le fait qu'elle savait qu'elle n'était pas seule, car son frère lui aussi était atteint d'une capacité spéciale, mais elle se demandait si beaucoup d'autres personnes possédaient des dons, ou si seule la famille Williams en possédaient. Elle baissa les bras, et sauta de son lit, pour se diriger vers son bureau, puis elle attrapa un ciseau et entreprit de se faire une entaille profonde dans le bras, pour voir si la cicatrisation marchait toujours. Bien sur après une légère hésitation les gouttes de sang disparaissaient immédiatement, pour ne laisser qu'une peau intacte sans aucune trace. Elle souri comme satisfaite puis elle cacha l'objet métallique dans un tiroir, avant de récupérer une vieille veste aux couleurs de son ancien lycée et de quitter sa chambre. La lumière visible sous la porte de son frère indiquait que celui-ci n'était toujours pas couché, mais elle ne ovulait pas le déranger. La blondinette descendit prudemment les marches, en prenant soin de cacher sa présence, et une fois arrivée au rez de chaussé, elle quitta le domicile.

Cassie inspira une bouffée d'air frais avant de s'éloigner de la maison, pour marcher calmement dans la rue. Sortir seule la nuit était devenue sa nouvelle occupation, un sentiment de bohneur l'envahit, c'était comme si elle se sentait tel un monstre le jour, et libre une fois la lune haute dans le ciel. Elle fourra ses mains dans les poches, et ferma le col de sa veste, le froid et l'automne étaient de retour, cela faisait désormais plus de six mois qu'elle était dans cette petite ville étrange, où tout semblait si bien se passer en apparence. En effet la jeune fille avait apprit que quelques années avant l'arrivée de sa famille, une météorite s'était écrasée, cependant, aborder le sujet avait l'air d'être tabou pour les habitants. Elle se souvenait encore de la tête de son professeur d'histoire, quand elle avait osée poser la question, c'était limite si il ne l'avait pas renvoyé de cours. Un sourire se dessina sur son visage mais il ne fut que de courte durée. Elle était tellement perdue dans ses pensées, qu'elle n'avait pas remarquée qu'une voiture l'avait percutée, c'était a croire qu'elle avait un problème avec l'automobile. Le froid du métal sur sa jambe fut atroce, tandis qu'elle avait le souffle coupé. Des bruits de pas, et de voix affolés parvinrent a ses oreilles, alors qu'elle voyait du sang partout sur ses vêtements. Fuir, elle devait s'échapper a tout prix, et ne pas se régénérer devant eux, mais inventer un mensonge comme quoi elle n'avait rien ne la sauverait pas comme précédemment.

Cassie hésita mais elle n'avait visiblement pas le choix, c'était se sauver, ou finir qui sait dans un laboratoire, des scientifiques prêts a tout pour découvrir ce qui clochait dans son ADN. Elle se redressa, et s'échappa en courant le plus vite qu'elle le pouvait, elle entendait encore au loin une femme qui criait a une autre personne de regarder, puis ce fut la fin lorsqu'elle arriva dans une foret. Elle jeta vaguement un coup d'oeil a ses jambes parfaitement intactes malgré le sang sec qui persistait, puis des larmes chaudes coulèrent le long de sa joue. Elle ralentie peu à peu le rythme, essoufflée, fatiguée et meurtrie. Les alentours sombres lui faisaient peurs, elle regarda autour d'elle paniquée, elle ignorait totalement ou elle se trouvait. Puis Cassie se remit a courir, avant de trébucher sur une branche a terre. Elle se redressa avec tant bien que de mal, sa veste couverte de sang la répugnait mais elle ne pouvait l'abandonner, son visage quant a lui était couvert de poussière, elle avança en titubant. Le vent balaya ses cheveux blonds tandis qu'elle croyait avoir entendu la présence proche de quelqu'un. Son coeur battant a toute vitesse, elle fit quelques pas en avant et cligna des yeux, elle ne s'était toujours pas habituée a l'obscurité qui devennait deplus en plus menaçante.


[HJ: j'ai un problème avec les voitures Laughing Arrow ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Evans
Admin || Feel the evil's touch ...
avatar

Féminin Nombre de messages : 79
Age : 27
[ Heart ] : Don't Try to Know
[ Groupe ] : Habitants
[ Humeur ] : Always The Same
Date d'inscription : 26/09/2007

About You...
Age: 26 ans
Powers: Absorption
With the Others:

MessageSujet: Re: Ordinary Night ... [PV]   Dim 4 Nov - 22:57

Mais dites-moi, qu’est ce c’était encore que cette idée que Will avait eue de venir ici, à pied, une fois la nuit couchée ? C’est vrai quoi, pour quelqu’un qui recherche la solitude, ou tout de moins le moins de contact possible avec tout ceux qui ne l’intéressait pas, c’est à dire 99.9% des gens qu’il croisait, c’était vraiment le moment où il risquait de rencontrer quelqu’un. Pas parce qu’il y avait du monde, mais justement le contraire : si jamais ne serait-ce qu’un pauvre énergumène en quête de phénomènes étranges, il allait être obliger de s’arrêter pour lui adresser la parole. Idée qui l’agaçait fortement, puisque les discours de tous ceux qu’il croisait dernièrement se résumait à la même chose : le crash, l’argent, le coupure avec le monde extérieur. C’est bon, merci, il était au courant, pas la peine d’en rajouter !Enfin, il n’allait pas laisser un morceau de brindille lui gâcher sa soirée, après tout, avec un peu de chance, ce n’était qu’un lapin ou n’importe quelle bestiole qui avait quitté les lieux un peu trop rapidement. Utopique, vraiment ? Bon, tant pis… Pour ce qui est du bruit, cela faisait une bonne minute que Will scrutait les environs, l’obscurité de la forêt sans parvenir à déterminer ce qui avait été la cause du craquement qu’il avait entendu, quand un autre bruit vint rompre le silence de la nuit. Encore un autre me direz-vous, après le léger craquement de branche. Sauf que cette fois-ci, c’était un bruit beaucoup plus audible, sourd : comme une chute assez inattendue et violente. Une chute ? A 10h du soir dans la forêt de Middle Town ? Voilà encore autre chose ! Mais c’est ça, non loin du lieu où il se trouvait en ce moment quelqu’un venait de perdre l’équilibre pour rencontrer le sol incertain de la forêt. Mais quoi qu’il en soit, c’était finalement une personne qui était à l’origine de ce bruit là, jamais un animal n’aurait fait un tel boucan ! Et même si c’était une personne de Middle Town, donc quelqu’un qu’il n’appréciait que très moyennement, Will ne pouvait pas tourner les talons sans se préoccuper le moins du monde de ce qui se passait : Après tout, il avait entendu du bruit. Et même si cela ne le dérangeait pas tellement de laisser en mauvaise posture un représentant de ces snobs qui envahissaient de plus en plus la ville, il savait bien que sa conscience aille se réveiller dans peu de temps s’il n’allait pas au moins s’assurer que tout allait bien. Et il se sentirait coupable si demain, aux informations de la ville, on apprenait que quelqu’un avait été retrouvé en très mauvaise posture après avoir passé la nuit dans la forêt. A regret, Will décida d’allait s’assurer que rien de grave n’était arrivé. Un petit chek-up en quelque sorte, avec tout de même l’espoir qu’il ne se soit rien passer pour pouvoir continuer tranquillement son chemin et rentrer chez en ayant oublié ce léger incident, dont il ne se rappellerait que quelques minutes. C’est ça, un coup d’œil, deux ou trois paroles sur la pluie et le beau temps et il rentrerait dans sa chambre d’hôtel. Se rapprochant silencieusement du sentier qui courait à travers les arbres, le jeune homme se trouva alors nez à nez avec une jeune fille.
Une minute : c’est pas vraiment normal de se retrouver en face d’une jeune fille en pleine nuit, enfin au crépuscule, dans la forêt de Middle. Mais alors pas du tout, à cause des mesures drastiques prises par l’administration qui avait instauré un couvre feu. Lui s’en fichait, il était adulte depuis déjà quelques années ! Will cligna plusieurs fois des yeux, encore dissimulé par l’épais manteau de buissons, et secoua la tête : Il n’avait pas du avoir assez dormit, et le manque de sommeil lui donnait à moitié des hallucinations puisqu’il était tout simplement aussi commun de croiser des jeunes filles dans les sentiers de forêts la nuit que de partir en camping avec Madonna. Enfin bref… Quand il fixa à nouveau son regard vers le sentier où la silhouette venait d’apparaître, Will remarqua qu’effectivement, il ne s’était pas trompé : à quelques dizaines de centimètres de lui se trouvait une jeune fille, mineure à première vue, même si le faible éclairage de la lune rendait difficile toute observation plus approfondie. Tous ce qu’il voyait, c’était des cheveux blonds ébouriffés encadrant un visage plein de poussière aux yeux effrayés, et une veste couverte de sang. De sang ? Une seconde, pourquoi de sang ? Les choses se compliquaient là ! Mais si elle était blessée, ou quelqu’un d’autre au point de porter une veste pleine d’hémoglobine, c’est que quelque chose de tournait pas rond du tout…
Will décida de se montrer pour révéler sa présence, parce que filer dans ces circonstances n’était probablement pas la meilleure des choses à faire. Deux pas en avant, et le jeune homme se retrouva en face de la jeune fille blonde. A ce moment là, la plaie qu’il avait au poignet disparut, mais il ne s’en rendit pas compte : il venait de réaliser qu’apparaître comme ça, avant son blouson de cuir noir dans cette obscure forêt ne devait pas être très rassurant. Il avança donc ses mains de façon visible, afin de montrer qu’il n’était pas armé ou animé de mauvaises intentions, et quand il parla sa voix était calme, posé. Rassurante d’un certain point de vue, puisqu’il ne paniquait jamais :

« - Attention où vous mettez les pieds, les sol est incertain par ici ! »
D’accord, c’était un peu stupide de faire de l’humour quand, selon toutes probabilités, son interlocutrice était blessée… Reprenant une expression plus neutre, il demanda :
« - Vous êtes blessée ? Je vous ai entendu tomber il y a un instant
Il allait sûrement passer pour un drôle d’individu, déboulant comme ça au milieu de la nuit, mais bon, c’est ce qu’il avait à faire. De plus, il avait l’habitude d’être perçu comme quelqu’un de disons… différent des autres. Et si son aide n’était pas la bienvenue, il n’aurait qu’a continuer son chemin comme il le faisait depuis maintenant 10 ans. Sauf qu’il était assez surpris de voir une jeune fille ici, à cette heure là. Et quelque chose lui disait que ce n’était pas vraiment normal, d’être couverte de tout ce sang sans paraître en si mauvais état…

_________________


|| It's not fair when you say that I didn't try ||
|| I just don't care about you anymore ... ||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://middle-town.forumpro.fr
Cassie Williams
SPICY BLONDIE No hope, no love, no glory
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Age : 27
[ Heart ] : Need a hero (L)
[ Groupe ] : People Dollar
[ Humeur ] : Tired
Date d'inscription : 20/10/2007

About You...
Age: 17 ans
Powers: Régénération
With the Others:

MessageSujet: Re: Ordinary Night ... [PV]   Lun 5 Nov - 15:42

Cassie avança légèrement, et croisa ses bras sur sa poitrine, pour tenter de cacher sa veste, mais le sang était tellement présent que même dans la pénombre, il était impossible d'y échapper. Une silhouette sombre se dessina alors devant elle, la blondinette pria intérieurement que ce ne fut pas les occupants de la voiture qui l'avait retrouvée, mais non c'était un homme qu'elle ne connaissait pas, qui s'approchait d'elle, les mains apparemment vides. Un frisson la parcourue, qu'est ce qui lui avait prit de sortir aussi tard le soir, son secret risquait d'être désormais dévoilé. Tandis qu'elle cherchait un quelconque mensonge qui pourrait paraître assez crédible concernant les taches de couleur rouge, son interlocuteur chercha a faire de l'humour. La blondinette le regarda étonné, avant de répliquer ironiquement en faisant le tour de son visage avec son index, désignant la poussière.

« Je sais » Elle fit un petit sourire, mais lorsqu'elle entendit les derniers mots de la phrase du jeune homme, il s'effaça aussitôt. Elle toussota, légèrement, et contempla l'ampleur des dégâts causés par la voiture, il était vrai que tout ce sang qu'elle portait sur elle, sans aucune blessures prêtait a confusion. Quand une idée qui lui parue lumineuse sur l'instant franchit ses lèvres.
« Oh oui, juste là sur une branche rien de bien grave, j'ai juste, heu beaucoup de peinture en fait, j'étais partie dessiner la nature. »

Cassie fit un signe affirmatif de la tête, comme pour s'encourager dans les propos incohérents qu'elle racontait. En effet, comme si elle, elle avait l'allure de quelqu'un faisant de la peinture, d'autant plus que dans ce cas là son matériel avait alors mystérieusement disparu, mais surtout qui pouvait peindre la nuit sans lumière. La jeune fille se mordue la lèvre, il allait décidément la prendre pour une folle, et elle voyait déjà des hommes en blanc l'embarquer pour l'asile. Mais elle n'avait pas le choix, elle n'allait pas confier a un inconnu ce qu'elle n'avait jamais révéler a ses parents, c'était déjà suffisant de se sentir anormale, et de toute faire pour paraître justement normale. La blondinette fixa un instant l'étranger, et détourna aussitôt le regard, il avait beau vouloir se montrer amical et rassurant, quelque chose la gênait chez lui. elle laissa échapper un soupire, et fourra ses mains dans les poches, avant de se laisser tomber sur une souche d'arbre pour s'asseoir, et de contempler l'endroit qui était autour d'elle. Bien sur, elle ne pouvait pas partir et le laisser comme ça, c'était impoli, de plus il l'intriguait fortement.

« Vous aussi, vous aimez sortir le soir ? »

Elle l'observa un instant, et croisa ses bras contre sa poitrine, après tout lui aussi pouvait paraître suspect, et si elle réussissait a retourner la conversation a son avantage, il oublierait peut-etre le sujet de ses vêtements. De plus peut-etre allaient-ils tout deux trouver une passion commune, en l'occurrence sur la randonnée pédestre nocturne. Un sourire apparue alors sur son visage, elle s'en sortait peut-etre pas si mal que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Evans
Admin || Feel the evil's touch ...
avatar

Féminin Nombre de messages : 79
Age : 27
[ Heart ] : Don't Try to Know
[ Groupe ] : Habitants
[ Humeur ] : Always The Same
Date d'inscription : 26/09/2007

About You...
Age: 26 ans
Powers: Absorption
With the Others:

MessageSujet: Re: Ordinary Night ... [PV]   Lun 5 Nov - 22:52

Bon, finalement, il n’aurait pas du faire de l’humour en parler du sol instable du sentier pour engager la conversation. D’autant plus que d’habitude, Will ne se risquait pas à sortir quoi que ce soit ayant une infime chance de faire sourire… Bref, il avait tenté cette fois, puisqu’il se trouvait en face d’une personne qu’il ne connaissait pas et selon toute probabilité cela ne lui avait pas réussit : le regard étonné de la jeune fille était parfaitement visible malgré la pénombre. Apparemment elle n’avait saisit l’humour du jeune homme, heureusement pour elle. Et bien mon pauvre Will, la prochaine fois tu éviteras de tenter de passer pour quelqu’un que tu n’es pas, en l’occurrence quelqu’un de bavard et drôle… Elle eu alors un rapide mouvement du poignet désignant son visage : plein de poussière, oui, ça il avait bien remarqué. C’était justement ce qui frappait le plus, mis à part ses vêtements couverts de sang… Ah, elle savait, et ce avec une pointe d’ironie. C’est sûrement qu’il ne lui était pas arrivé quoi que ce soit de bien méchant. N’empêche, comme arriver à faire de l’ironie avec tant de sang et en étant dans une forêt en pleine nuit ? C’était au dessus de son entendement ! Cela dit, il était là aussi, mais c’était quelque chose dont on ne devait pas s’occuper au risque de passer des heures à tenter de le comprendre… Will acquiesça d’un léger signe de tête, plus pour lui-même que par réel besoin de montrer qu’il était d’accord. Puis, quand il la questionna au sujet de tout ce sang, elle lui parla de peinture…
De peinture ? Une petite minute, depuis quand on faisait de la peinture une fois la nuit tombée, et seulement avec la couleur rouge sang ? Ok, il n’y connaissait quasiment rien dans ce domaine, ni même dans l’art, mais il était en revanche certain qu’il fallait un pinceau et plusieurs couleurs, ainsi qu’une toile. Choses invisibles en ce moment… Et même elle avait trébuché sur une branche, il fallait être sacrément malhabile pour réussir à se tacher à ce point là ! Mais Will était bien trop fin pour lui poser des question sur ce mensonge beaucoup trop gros pour être cru, et au lieu de lui demander directement, il haussa un sourcil et murmura comme pour lui-même :
« - De la peinture pendant la nuit ? »Une fois prononcé à voix haute, cela paraissait encore plus bizarre, mais il n’était pas là donner son avis ! Après tout, si cette fille était couverte de sang, elle devait certainement se sentir assez mal comme ça vu qu’à tout point de vue ce n’était pas le sien puisqu’elle n’avait pas l’air de souffrir. Ce n’était donc pas à lui d’en rajouter une couche, même s’il faut bien l’avouer, cela l’intriguait un peu. Et vu la mine de la jeune ville, une petite voix lui disait de ne pas insister…
« -Admettons… »
Will la suivit du regard, toujours immobile et les mains dans les poches, debout en plein milieu du sentier. Remarques, il ne gênait personne après tout, qui d’autre aurait la lubie de venir se balader dans une sombre forêt ? Personne, c’est bien ce que je disais… Tiens donc, elle n’avait pas peur elle ! Mais alors pas du tout : après tout, qui disait qu’il n’était pas un dangereux psychopathe décidé de faire du mal à n’importe qui croisant son chemin ? Ok, vous et moi savons bien que ce n’était pas le cas, mais comment, elle, elle aurait pu le savoir ? Sûr qu’a s’asseoir bien tranquillement comme ça, juste en face de lui et le surveiller malgré la pénombre n’était pas le comportement que l’on attend d’une jeune lycéenne (car Will, aussi asocial qu’il était, pouvait tout de même deviner s’il parlait à une adulte ou non ! ). Non, les lycéennes de sa connaissances restaient bien tranquillement sur le campus ou chez papa maman dès la fin des cours…Etrange !
C’est alors qu’elle lui demanda si lui aussi, il aimait sortir le soir. Le jeune homme eu un instant d’hésitation : pas qu’il aimait réellement ça, mais l’expliquer comme ça à une étrangère, aussi intrigante qu’elle soit, n’était probablement la meilleure chose qu’il soit ! Will eu donc un léger haussement d’épaule, et répondit avec un sourire :

« - Disons juste que la nuit porte conseil, et le nombre de gens que l’on peut croiser de jours suffit à dissuader l’envie de sa balader, ou de peindre par ici ! »
Et hop, une allusion à la pseudo-peinture. Un peu stupide non ? Mais qu’est ce qu’il lui prenait à parler autant aussi ? T’es pas dans ton état normal mon gars ! Et au sourire de la jeune fille, il pouvait presque deviner qu’il passer pour le dernier des originaux qui peuplaient malheureusement Middle Town. Tant pis, après tout ce que pensait les gens …

_________________


|| It's not fair when you say that I didn't try ||
|| I just don't care about you anymore ... ||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://middle-town.forumpro.fr
Cassie Williams
SPICY BLONDIE No hope, no love, no glory
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Age : 27
[ Heart ] : Need a hero (L)
[ Groupe ] : People Dollar
[ Humeur ] : Tired
Date d'inscription : 20/10/2007

About You...
Age: 17 ans
Powers: Régénération
With the Others:

MessageSujet: Re: Ordinary Night ... [PV]   Mar 6 Nov - 16:46

Cassie toussota, et se pencha prudemment, pour vérifier si ses blessures avaient bel et bien disparue. Elle n'arrivait toujours pas à croire qu'elle puisse faire ça, mais tester la limite de ce pouvoir lui plaisait énormément, chaque jour était l'occasion de tester une nouvelle expérience, aujourd'hui l'accident de voiture, qui avait comme a chaque fois bien marché. Elle passa nerveusement son index sur sa peau tiède, et rebaissa son pantalon. La blondinette arbora une petite moue, face a l'inconnu qui devait vraiment le prendre pour une timbrée. Elle n'imaginait même pas la tête de son père, si il découvrait qu'elle n'avait pas respectée le couvre feu, mais surtout qu'elle était couverte et de sang et non pas de peinture. Elle leva les yeux vers le jeune homme, qui comme elle s'en doutait n'avait pas cru son mensonge, quoi de plus normal, elle aurait été aussi méfiante a son égard si il avait arboré autant de rouge sur lui. Elle sauta de la souche d'arbre, et croisa les bras sur sa poitrine, avant de faire quelques pas en avant, elle n'avait plus vraiment le choix maintenant, elle devait dévoiler son secret, de peur qu'il appelle la police ou autre pour qu'ils l'embarque. Le regard anxieux et timide, elle déclara sur un ton faussement confidentiel.

« En fait si vous voulez tout savoir, je hais la peinture »

Un sourire se dessina sur ses lèvres, tandis qu'elle se gardait le droit de lui révéler sa vraie nature, personne n'était digne de confiance selon elle, de plus un étranger allait encore moins comprendre, et prendre peur, même si lui aussi avait l'air de cacher certaines choses. Elle laissa échapper un soupire, et chercha dans sa poche, son téléphone, qui visiblement ne se trouvait pas là, comment avait-elle pu l'oublier, il lui était désormais impossible d'appeler la civilisation. L'idée de passer la nuit dans les bois, la fit frissonner, qui sait ce qu'il se trouvait dans les environs, des psychopathes, des animaux féroces, bon peut-etre pas. Elle leva les yeux ver son interlocuteur, tant qu'il restait a côté d'elle, elle ne craignait rien. En effet, si il aurait voulut la voler ou la tuer, il l'aurait déjà fait plus tôt, et n'aurait pas engagé la conversation, du moins ce détail la n'entrait pas en compte dans sa définition de malfaiteur. Sa voix la tira de ses pensées, et la fit sourire, elle avait vraiment été stupide avec cette idée de peinture, et elle n'avait pas la moindre idée de comment elle allait se dépêtrer de sa bêtise. Elle jeta un coup d'oeil a la lune, et plongea ses yeux pâles dans ceux de l'inconnu, tout en répliquant.

« Je dois vous faire drôlement peur...» Un soupire franchit ses lèvres, alors qu'elle enlevait sa veste, pour la mettre autour de sa taille, elle ne supportait plus de la voir, et elle préférait encore avoir froid que de la porter. « Moi c'est différent, j'aime sortir la nuit parce que ... » Cassie marqua une légère pause, après tout lui confier ce qu'elle ressentait n'allait pas mettre sa vie en danger. « Parce que j'ai l'impression d'être libre, le jour c'est comme si je me sentais emprisonnée et pas libre de mes mouvements. La quiétude de l'obscurité me permet d'être ce que je suis réellement.»

La blondinette fit une petite moue, et se rendit réellement, que tout avait changé dans sa vie, et que ce n'était qu'un début. Elle ne pouvait désormais plus se considérer comme normale, et le fait de se cacher, qui lui paraissait si excitant au début, lui faisait de plus en plus peur, car arriverait bien un jour ou tout serait dévoilé, et si ce moment était venu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Evans
Admin || Feel the evil's touch ...
avatar

Féminin Nombre de messages : 79
Age : 27
[ Heart ] : Don't Try to Know
[ Groupe ] : Habitants
[ Humeur ] : Always The Same
Date d'inscription : 26/09/2007

About You...
Age: 26 ans
Powers: Absorption
With the Others:

MessageSujet: Re: Ordinary Night ... [PV]   Mar 6 Nov - 19:20

Si jamais Will avait eu ne serait-ce qu’une infime impression de se retrouver en face d’une étudiante écervelée comme on en voit temps de nos jours, et bien cette impression fondit comme neige au soleil si vous voulez tout savoir. Pourquoi ? Résumons : comment une jeune « peintre » peut elle débouler couverte de sang sans une blessure et ensuite déclarer sur le ton de la confidence qu’elle détestait la peinture tout en étant quelqu’un de parfaitement normal et ordinaire ? On est bien d’accord, c’est tout simplement difficile à avaler, même pour lui qui en avait vu des belles au court de sa vie. Cela dit, c’était plus, disons, intéressant de se retrouver face à quelqu’un d’inhabituel, puisque justement c’était la banalité des habitants de la ville qui commençait à lui taper sur les nerfs. Et même si il y avait quatre vingt dix pour cent de chance qu’il ne sache jamais pourquoi il avait cette impression, ni même qu’il n’en ai l’explication de la part de cette blondinette, Will ne pouvait s’empêcher d’être intrigué.
Et quand elle revint sur sa précédente déclaration concernant sa passion pour la peinture, il constata qu’une fois de plus, il avait vu juste. Pas pour se la jouer en disant cela, mais son instinct, son intuition, sixième sens, bref appeler ça comme vous voulez ne l’avait que très rarement trompé. Oui, même s’il était le genre de personne qui ne recherchait pas le contact avec les autres, et bien on doit avouer qu’il comprenant et perçait les façade avec autant de facilités que si l’esprit des gens était ouvert. Attention, je dis pas qu’il était télépathe, pas de surnaturel chez lui (à ce qu’il savait…), simplement qu’il était d’une grande perspicacité qui faisait qu’il était difficile de lui mentir, et encore plus de tenter de le rouler. Demandez donc à ceux qui ont tenté … Bref, au moins elle ne le prenait plus maintenant pour le dernier des idiots, du genre de ceux qui gobaient n’importe quelle déclaration sans même tenter de voir si c’était la vérité. Will eu un léger sourire, légèrement teinté d’ironie comme toujours avec lui, mais il ne commenta pas : à quoi cela aurait t-il servit ? Sortir « Ah, j’avais vu juste » était une réaction puérile à tout point de vue, et il n’allait sûrement pas s’abaisser à cela, à ces répliques de lycéens. Au lieu d’un commentaire donc, il haussa un sourcil, prenant un air faussement étonné… Et oui, la comédie est aussi un de ses nombreux talents.
Mais quand l’étrange jeune fille supposa qu’elle lui faisait peur avec tout ce sang, il ne pu retenir un sourire presque moqueur, quoique invisible avec la nuit. Sans vouloir l’offusquer, il fallait autre chose qu’une veste en sang pour l’effrayer réellement. Ca, ça l’intriguait, mais ce n’était pas ce qui le ferait prendre ses jambes à son cou ! Tandis qu’il restait immobile, presque à disserter sur les balades nocturnes, il remarqua qu’elle ôtait sa veste pour la nouer autour de ses hanches. Tiens, c’est vrai, le sang à cette odeur âcre qui est plus que désagréable, il en savait quelque chose vu le nombre de fois où il s’était ouvert la tempe, le menton ou quoi que ce soit d’autre. Sauf qu’au cas où elle n’avait pas remarquer, il faisait froid la nuit, surtout quand on était à l’extérieur. Elle lui répondit alors que la nuit lui donnait une sensation de liberté, comme si le jour l’obligeait à paraître autrement qu’elle ne l’était… Et, c’était vraiment profond pour une gamine blondinette ça ! Pas qu’il ai des préjugés envers les lycéennes blondes, enfin presque (^^), simplement ce n’était pas le genre de paroles qu’il avait l’habitude d’entendre !
« - Je comprends ce que vous voulez dire… Le regard des autres oblige à être quelqu’un d’autre, alors que la nuit masque les apparences et permet de vivre comme on l’entend »
Où là ! Il la vouvoyait maintenant, et faisait des phrases presque philosophiques lui aussi, il devait vraiment lui manquer un boulon ! Tant pis, maintenant qu’il était partis dans cette direction, autant continuer. D’autant que cela ne lui coûtait rien de ne pas passer pour l’ours de la bande pour une fois… Et autant le faire jusqu’au bout, même cela ne correspondait pas vraiment à sa personnalité. Enlevant son lourd blouson de cuir, il le tendit à la jeune qui semblait avoir vraiment froid.
« - Tenez, manquerait plus que vous attrapiez une pneumonie ! »
Et comme pour confirmer cela, une brusque rafale vint secouer les arbres autour d’eux, faisant tomber quelques feuilles sans pour autant tomber dans le froid glaciale. Fourrant les mains dans les poches de son jean usé par le temps et remontant le col de son sweater, Will continua, étonné des mots qu’il prononçait, aimables.
« - Au fait, je m’appelle Will »
Inutile, ça aussi ? Franchement, cela l’avait pas mal changé de revenir à Middle Town : imaginez cela à Philadelphie reviendrait à penser qu’une star de rock passerait dans leur petite ville perdue, autrement dit impossible. Comme quoi les gens changent !

_________________


|| It's not fair when you say that I didn't try ||
|| I just don't care about you anymore ... ||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://middle-town.forumpro.fr
Cassie Williams
SPICY BLONDIE No hope, no love, no glory
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Age : 27
[ Heart ] : Need a hero (L)
[ Groupe ] : People Dollar
[ Humeur ] : Tired
Date d'inscription : 20/10/2007

About You...
Age: 17 ans
Powers: Régénération
With the Others:

MessageSujet: Re: Ordinary Night ... [PV]   Mar 6 Nov - 21:52

Cassie laissa échapper un soupire, et se laissa de nouveau tomber sur la souche, sentant des picotements dans ses jambes. Elle leva les yeux vers la lune qui était arrivée a son apogée dans le ciel, quelle heure pouvait-il bien être, elle l'ignorait totalement, mais elle était sure que sa place aurait dut etre dans son lit, sous les draps derrière lesquelles quelques peluches étaient cachées pour donner une forme humaine. Cette pensée la fit rougir, elle se sentie tout d'un coup très puérile, elle avait peur de passer, pour quelqu'un sortant tard le soir pour avoir des sensations fortes, ou pour voir ce que faisait de ne pas suivre le couvre feu. En effet, elle se souvenait encore avoir entendu, tandis qu'elle se changeait dans les vestiaires, un des garçons de sa classe, qui s'en été vanté. Tout ses camarades lui parurent alors complètement stupides, et dénués d'intérêts, elle en venait même a se demander pourquoi elle les fréquentait, quand le fait qu'elle était une de ces "bourges", lui revint a l'esprit, cette fameuse étiquette qu'on lui collait sans arrêt sur le dos, et ce rôle de blonde superficielle qu'elle jouait constamment. L'idée d'avoir un pouvoir la réconforta, elle pouvait enfin s'éloigner de ses gens là, et se démarquer, peut-etre même qu'on lui avait fait ce don pour la rendre meilleure. Elle jeta un coup d'oeil a ses mains, résistant a l'envie de se couper quoi que ce soit, pour voir de nouveau opérer cette magie. Cassie fut tirée de ses réflexions, par le jeune homme, qui semblait d'ailleurs plutôt bien la comprendre, si après tout, lui aussi possédait quelque chose qui le différenciait ?

« C'est exactement... ça » Elle plongea son regard dans le sien, mais elle ne parvient pas a déceler quoi que ce soit. Elle hésita un instant avant de reprendre, un peu plus doucement. « Vous aussi, vous êtes différent ? »

Elle fit un sourire, l'air intriguée, mais après tout a quoi s'attendait-elle ? A un « oui moi aussi j'ai un pouvoir » ? Ce qu'elle pouvait etre naïve quand elle le voulait. Elle récupéra la veste dans un élan presque brusque mais le vent lui glaçait les os, et sa veste n'était plus utilisable. La blondinette, enfila le manteau trop grand pour elle sur ses épaules, et rigola, elle ressemblait a un véritable pingouin, mais au moins elle ne sentait plus le froid.

« Merci, moi c'est Cassie, si tu veux, » La jeune fille essaya de vouvoyer Will, elle trouvait ça un peu moins formel, mais elle ne voulait surtout pas lui manquer de respect. « .. On peut se le prêter, on tient a deux dessous, si tu te met assis »

Son visage parut soudain s'illuminer, alors qu'elle désignait le large blouson en cuir. Tandis que le vent soufflait dans ses cheveux blonds, Cassie se demanda, si ils passeraient toute leur nuit ici, ou si bientôt un des deux partirait. Cependant cette idée lui faisait un peu peur, désormais que la nuit était bel et bien tombée, les bois autour ne lui semblant pas très accueillants, elle se voyait mal les traverser pour rentrer chez elle. D'ailleurs, elle ne savait même pas ou sa maison se situait, ayant couru le plus vite possible, pour échapper aux témoins potentiels, et elle n'avait pas prit prendre garde ou elle allait. Elle attrapa ses genoux, qu'elle serra contre sa poitrine, et observa le ciel noir, que seul quelques points lumineux éclairait.

« Les étoiles sont magnifiques ce soir »

Ajouta la jeune fille pour elle même, puis elle tourna la tête vers Will, et fit un sourire mysterieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Evans
Admin || Feel the evil's touch ...
avatar

Féminin Nombre de messages : 79
Age : 27
[ Heart ] : Don't Try to Know
[ Groupe ] : Habitants
[ Humeur ] : Always The Same
Date d'inscription : 26/09/2007

About You...
Age: 26 ans
Powers: Absorption
With the Others:

MessageSujet: Re: Ordinary Night ... [PV]   Mer 7 Nov - 18:13

Une fois de plus, il avait touché juste… En plus d’avoir deviné le coup de la peinture, Will avait parfaitement saisit le sens des paroles de la jeune fille. Pourquoi, ça par contre il ne saurait l’expliquer. Disons seulement que, quand quelque se balade en pleine nuit dans une forêt presque déserte, ce n’était pas pour ramasser des champignons en chantonnant que la vie était belle et que tout allait pour le mieux. De toutes manières, ce genre de personne ne sortaient pas la nuit… Enfin bref, tout ça pour dire que la perspicacité de Will lui avait rendu une nouvelle fois service, afin de ne pas avoir l’air d’un lourdaud à qui on devait tout expliquer très précisément. Ce qui, vous l’aurez compris, n’était pas vraiment le cas. Au contraire. Bon, cela ne l’avançait pas à grand chose d’avoir réussit à comprendre une gamine qu’il avait par hasard croiser dans le bois à la tombée de la nuit, mais c’était déjà une preuve qu’en dépit de sa tendance à se replier sur soi-même sans rechercher les contacts avec les autres, et bien il y avait finalement des gens qui lui ressemblait. Attention, quand je dis ressemblait, c’est qu’en fait le jeune homme n’était pas le seul à se sentir en marge de la société… Et même si jamais il ne l’admettrait devant qui que ce soit, c’était rassurant : il n’était pas un alien !
Elle le scruta un instant, sans résultat. Pas étonnant, celui qui arriverait à savoir ce qui pouvait bien lui passer par la tête ou même avoir une idée de la moindre de ses émotions n’était pas encore né. Vu que qu’il évitait de parler de lui ou de montrer ses émotions, pas étonnant que personne, mais alors personne, ne sache vraiment ce qui le motivait dans la vie, ni même ce qu’il aimait. Personne, no one, nadie… Une sorte de mur autour de lui, des défenses que parfois il abaissait sans savoir pourquoi. Ah si, quand il estimait que la personne en face de lui ne représentait pas de danger. Et comme il arrivait plutôt bien à déterminer ce genre de chose, il savait comment réagir à n’importe quel sorte de situation. Donc, on pouvait déduire que là, en face de cette étrange et jolie jeune fille, Will avait l’impression que rien de bien méchant ne pourrait lui arriver…Pour un fois, me direz vous, après ses expériences plus ou moins mouvementée à Philadelphie !
C’est alors qu’elle lui demanda quelque chose de très bizarre. S’il était différent. Aie, bonne question… Du côté physique ou psychologique ? Car si on s’intéressait à sa façon de raisonner ou son aspect mystérieux, oui il était différent. Quand au reste… Will repensa aux flammèches qui étaient parfois sortie d’elles-mêmes de sa paume quand il était en colère depuis sa rencontre avec un étrange cambrioleur… Et aussi à sa plaie au poignet qui venait de disparaître comme ça, quelque minutes auparavant quand il s’était trouvé en face de son interlocutrice. Et des tas d’autres évènements étranges, inexplicables. Dont il n’était pas fier, parce qu’il ne maîtrisait rien de tout ça… Il n’avait évidemment pas envie d’en parler, mais la façon dont il comprit qu’elle aussi, n’était pas complètement comme les autres le fit revenir sur sa position. Après tout, qu’est ce que cela lui coûtait ? Au pire elle partait en hurlant, convaincue d’avoir rencontré Satan, et au mieux elle se rendrait compte qu’elle n’était pas seule dans son cas. Et rien qui puisse lui porter préjudice !

« -Et bien … »
Il resta silencieux un instant, réfléchissant à ce qu’il allait dire. Car ce n’était pas rien en fait ! D’ailleurs, heureusement pour elle qu’il n’était pas du gouvernement ou quelque chose du genre, auquel cas elle aurait vraiment des ennuis ! Il eu un sourire presque amusé :« - Disons que je peux faire des choses qu’on raconte impossibles… »
Voilà, ça ne voulait rien dire en soit, et surtout c’était des sous entendus : il n’allait quand même pas sortir qu’il maîtrisait les flammes ou avait les même capacités que les lézards. Cependant, à moins d’être incapable de comprendre le second degré, la jeune fille venait d’avoir à mots à peine voilés que lui aussi n’était pas exactement comme les autres habitants du pays. Et apparemment il n’était pas le seul, rassurant cela dit.
Ah, son prénom était Cassie. Pas très courant dis donc. Et le tutoiement s’installait, merci bien : moitié asocial, Will n’aimait pas vraiment la barrière, la forme de limite que cela imposait. Tant mieux alors… Quand elle désigna sa veste, dans laquelle est venait de se blottir pour se protéger du froid qui commençait à tomber, et apparemment elle n’avait aucune idée de comment partir d’ici. M’étonne, vu la vitesse à laquelle elle était arrivée! Le jeune homme s’asseyit à côté d’elle, sur la souche d’un arbre qui avait du être énorme, et resta silencieux : il n’était pas bavard du tout ! Il suivit le regard de Cassie, vers le ciel noir que seules quelques lumières venaient illuminer, et sourit à son tour, presque malgré lui.
« - C’est parce qu’il n’y a aucune trace humaine pour gâcher cela ».
C’était bien connu, sans les lampadaires et autres éclairages artificiels, le ciel nocturne était beaucoup plus beau. En parlant de nocturne, il demanda, prit d’une pensée soudaine ?
« - Mais, tes parents savent que tu es là ? »
Question stupide, une de plus : évidemment que non, quels parents laisseraient une si jeune fille en pleine forêt la nuit ? Mais tout de même, il ne voulait pas faire avoir par les cops s’il lui arrivait quelque chose de mauvais. Encore qu’avec lui à côté, il fallait le vouloir pour atteindre Cassie : même s’il n’était pas très grand, il pouvait amocher nombre de personnes !

_________________


|| It's not fair when you say that I didn't try ||
|| I just don't care about you anymore ... ||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://middle-town.forumpro.fr
Cassie Williams
SPICY BLONDIE No hope, no love, no glory
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Age : 27
[ Heart ] : Need a hero (L)
[ Groupe ] : People Dollar
[ Humeur ] : Tired
Date d'inscription : 20/10/2007

About You...
Age: 17 ans
Powers: Régénération
With the Others:

MessageSujet: Re: Ordinary Night ... [PV]   Sam 10 Nov - 20:04

« L'homme détruit toujours toute la beauté présente autour de lui »

La blondinette fit un sourire, tentant de penser a quoi avait certainement ressemblé la planète terre avant l'arrivée de l'espèce humaine. De nos jours la pollution salissait tout, mais c'était la loi du plus fort, rien ne pouvait l'empêcher. Enfin, depuis quand était elle devenue une "philosophe", elle était tellement nulle au lycée que cela ne lui ressemblait pas, la seule chose qu'elle était capable de faire était son rôle de cheerleader. Un frisson lui parcourut l'échine au mot parents, en fin de compte ils ne se souciaient guère d'elle, et devaient certainement dormir, pensant que leur fille adorée était au lit. A vrai dire, ils ne s'étaient jamais réellement occupés d'elle et de son frère, c'était à peine si ils les voyait, toujours par monts et par vaux, pensant résoudre le problème de distance par l'argent, dont certes elle profitait mais qui ne lui apportait pas d'amour. Agacée, elle frotta du pied la poussière, avant de répliquer sur un ton plus froid.

« Non et même si ils le savaient, ils ne se déplaceraient pas. »

Cassie posa sa tête sur le haut de ses genoux, le regard perdu dans les étoiles, savourant le silence qui régnait autour, et le bruit du vent qui venait les troubler de temps en autre, jouant parmi ses cheveux blonds. Elle laissa échapper un soupire, en pensant que dès le lendemain, la routine ferait de nouveau surface, les cours, mentir, et s'évader quelques heures le soir. Enfin il y aurait aussi le test de la journée pour tester son invincibilité, elle ignorait encore ce qu'elle allait bien pouvoir faire. Une lueur triste passa brièvement dans ses yeux, tandis qu'elle se demandait si personne n'avait jamais écrit des choses concernant les êtres comme elle, qui sait, elle était après tout très poche de SuperWoman comme disait son frère. Alex, son seul véritable ami qui la connaissait réellement bien, même si ce qu'elle lui avait montré l'avait un peu refroidit, il n'avait pas hésité à la réconforter en affirmant qu'elle n'était en rien un monstre comme elle le pensait. La blondinette, baissa les yeux vers Will, cherchant un sens a ses mots, elle pensait comprendre par là qu'il disait en quelque sorte posséder, mais peut-etre que l'idée que son aveuglement a vouloir le voir diffèrent, influençait son opinion.

« Quel genre de choses impossibles ? »

La jeune fille, serra la veste contre elle, la froideur de la nuit commençait a devenir de plus en plus présente. Un nuage de buée sortit de sa bouche, tandis qu'elle se relevait, pour se pencher afin de récupérer un caillou dont les bords étaient tranchants. Elle l'observa un instant, le faisant tourner dans sa main, puis elle leva les yeux vers Will. Bizarrement, elle avait comme une soudaine, envie de tout lui montrer pour qu'il sache en quoi elle était différente, et pourquoi elle ressentait tant un besoin de sortir la nui. Toute trace de peur l'avait désormais quitté, elle s'abaissa pour etre a son niveau, et après une brève hésitation, elle se lança, elle n'avait rien a perdre hormis sa liberté, mais elle était sure qu'il ne la lui prendrait pas. D'un coup sec, elle se fit une taillade profonde au poignet, faisant tomber du sang dans la poussière noire du sol. Cassie, fit un sourire qui se voulait rassurant face à l'air étonné du jeune homme, puis elle prit calmement la parole.

« De ce genre là ? »

Elle désigna d'un petit coup du menton, la plaie qui se refermait déjà, ne laissant derrière elle aucune trace, et une peau parfaitement lisse et normale. Elle se souvenait encore a quel point elle avait crié la première fois, désormais, elle était comme blasé a voir se produire cette régénération cellulaire. La blondinette s'emmitoufla dans la veste, et se rasseya a côté du jeune homme, qui n'avait toujours pas fuit après sa révélation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Evans
Admin || Feel the evil's touch ...
avatar

Féminin Nombre de messages : 79
Age : 27
[ Heart ] : Don't Try to Know
[ Groupe ] : Habitants
[ Humeur ] : Always The Same
Date d'inscription : 26/09/2007

About You...
Age: 26 ans
Powers: Absorption
With the Others:

MessageSujet: Re: Ordinary Night ... [PV]   Dim 11 Nov - 14:37

Tiens donc, on allait presque faire de la philo si ça continuait dans ce sens, en parlant de la manière dont l’homme peut modifier l’environnement. Non, plutôt de la géographie tout bien réfléchit. Sauf que ce n’était pas Will n’avait pas la tête à réfléchir à çà, mais presque ! Il haussa les épaules, conscient malgré tout que dans ce monde, et surtout ici, la présence humaine avait considérablement accentué le sentiment d’insécurité, et enlaidit le paysage. Enfin à son avis.. Ses yeux se perdirent quelques secondes dans la vague, tandis que Will cherchait à se rappeler de la ville telle qu’il l’avait connue, avant le crash, alors qu’il n’était qu’un enfant. A ce moment là, il n’y avait pas tant de constructions, d’immenses villas et de nouveaux riches qui se pavanaient dans les rues avec leur sentiment de supériorité qui le dégoûtait presque. Et le nouveau lycée flambant neuf pour les fils à papa, où Cassie devait sûrement aller d’ailleurs. Pourtant, elle n’avait pas l’air d’être un de ces petites cruches sans cervelles qui faisait maintenant la gloire de l’équipe de cheerleader. Et c’était justement ce qui était le plus surprenant : elle avait l’aspect général de ces gosses de riches, et pourtant elle était différente, c’était sûr. Comme quoi il faut se méfier des opinions toutes faites sur les gens, elles peuvent se révéler complètement fausses.
Quand il fit allusion au sujet de ses parents, Will remarqua que la jeune fille semblait agacée, fâchée. Un sujet sensible ? Possible, vu la mine qu’elle tirait et le ton froid qu’elle avait pris pour parler d’eux. Et bien, l’ambiance ne devait pas être tout les jours au beau fixe à la maison. Tiens donc, des parents qui ne se déplaceraient pas en apprenant que leur fille était seule avec un inconnu, à savoir lui, dans une forêt en pleine nuit ne couraient pas les rues, c’était certain. Comme toutes les adolescentes, elle devait probablement exagérer un peu, mais ça non plus, ce n’était pas son domaine, et il n’allait sûrement pas tenter de la faire changer d’avis. Qui sait, après tout peut être qu’il y avait quelque chose de fondé, encore que Will doutait que des parents ne bougent pas après ce qui devait être arrivé… Mais il n’allait, comme toujours, pas commenter : il n’était pas très bavard, et cela ne le concernait pas en plus : ce n’était pas son genre de mettre son nez partout. Il hocha la tête sans un mot, se contentant d’écouter, pour changer…
Quel genre de choses impossibles ? Et bien, pour être honnête, des choses dont lui-même n’avait aucune idée des limites. Des choses pour lesquelles on le qualifierait de monstre, de pas normal. Des choses qui dépasse l’entendement que surtout, il ne maîtrisait pas le moins du monde. C’était justement le problème, puisqu’il ne devait pas laisser ses émotions prendre le dessus, auquel cas il y aurait vraiment un problème. Il pouvait très bien ne rien se passer comme il pouvait provoquer une explosion… Il la suivit du regard tandis qu’elle se levait pour ramasser une pierre, et commença :
« - Et bien, disons que c’est diffi… »
Il s’interrompit d’un coup, en la voyant s’entailler le poignet avec cette pierre justement, et que du sang commençait à couler. Ce qui était parfaitement visible malgré l’obscurité de la nuit. Non mais, elle était folle ou quoi, de s’ouvrir comme ça, sans raison et en plus avec le risque d’infection que prodiguait la Nature. Will bondit alors sur ses pieds, et se retrouva à son niveau :
« - Hé, sa va pas de faire ça ! »
Ok, il devait avoir une expression à la fois étonnée et inquiète sur le visage, mais qui ne le serait pas quand une jeune fille, que vous rencontrer en pleine nuit couverte de sang, s’ouvre les veines devant votre nez ? Personne, exactement. Bon, au moins maintenant, il était sûr d’une chose : cette fille était tut sauf ordinaire… Il s’apprêtait à chercher un morceau de tissus dans ses poches quand elle désigna sa blessure avec un léger sourire, sans paraître le moins du monde ressentir de douleur. Suspicieux, le jeune homme baissa les yeux, et vit l’entaille diminuer à vue d’œil, pour finir par disparaître d’elle-même, sans soins et en quelques secondes. Impossible… Will cligna plusieurs fois de suite, pour tenter de comprendre, et se persuader qu’il n’avait pas rêvé. Correction, Cassie n’était pas différente, elle était carrément exceptionnelle ! Il resta comme bouche bée après cette petite démonstration, conscient que ce n’était le genre de facultés que l’on rencontre tous les jours. Il se laissa tomber une nouvelle fois sur le souche, et s’éclaircit la gorge avant de demander :
« - Mais tu, euh… »
Oh, bravo Will, très pertinent… Ce qu’il pouvait se montrer hésitant quand il était surpris par une situation celui-là. Il resta silencieux un court instant, le temps d’assimiler ce qu’il venait de voir, et de comprendre qu’il n’était finalement pas le seul à posséder des aptitudes réputées inexistantes. Soudain, il se sentit le devoir de l'aider, presque veiller sur elle. Pourquoi ? Pourquoi un gars comme lui, quasiment asociable et surtout au passé assez sombre, pensait devoir aider une jeune fille rencontrée par hasard dans la forêt de Middle Town ? Peut être parce qu'elle se sentait perdue, et avec un coup de chance elle était tombée sur un des seuls habitants, il en était sûr, qui possédaient des capacités du même genre...
Il baissa les yeux sur son propre poignet, dont la récente cicatrice qui le marquait venait disparaître, elle aussi. Vraiment bizarre ce qui pouvait lui arriver cette nuit. Il regarda un instant Cassie, puis se décida : après tout, il était un peu pareil si on repense, encore que lui pouvait faire plusieurs choses apparemment. Il fit un léger signe de la tête, désignant sa paume qu’il venait de relever :

« - Un peu de ce genre là, en effet. Quoique qu’un peu différentes … »
Il décida de passer sous silence sa cicatrice, après tout c’était peut être un simple effet d’optique à cause de l’obscurité. Et là, après sa phrase, il ouvrit les doigts et quelques secondes après, une flammèche apparut comme par magie dans le ceux de sa main, illuminant légèrement la forêt qui sembla tout de suite moins menaçante. Leurs visages aussi, par la même occasion. Il ferma alors la main, éteignant la flamme et lui montra sa paume : pas de trace de brûlure. Il nota pour lui-même que, la dernière fois, il avait du garder la main bandée pendant plusieurs semaines… Encore quelque chose d’étrange.
« - Mais je crois que c’est tout aussi inhabituel, non ? »
Il eu un léger sourire, presque désabusé : comme ça, cela paraissait pratique, presque amusant. La réalité était toute autre, pour un peu ce serait une malédiction qui le différenciait des autres. D’accord, ce n’était pas cette différenciation qui le gênait, pas du tout. C’était l’absence totale d’informations sur le sujet. C’était un fait, ils devaient se débrouiller seuls pour comprendre et maîtriser ces capacités qui, il en était sûr, avaient un lien avec le crash d’il y a 10 ans …

_________________


|| It's not fair when you say that I didn't try ||
|| I just don't care about you anymore ... ||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://middle-town.forumpro.fr
Cassie Williams
SPICY BLONDIE No hope, no love, no glory
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Age : 27
[ Heart ] : Need a hero (L)
[ Groupe ] : People Dollar
[ Humeur ] : Tired
Date d'inscription : 20/10/2007

About You...
Age: 17 ans
Powers: Régénération
With the Others:

MessageSujet: Re: Ordinary Night ... [PV]   Sam 17 Nov - 15:36

Cassie fixa la plaie qui venait a l'instant de se refermer, ne comprenant toujours pas pourquoi on l'avait choisit elle et personne d'autre. D'autres questions se bousculèrent alors dans sa tête, allait-elle connaître la mort un jour, et pouvait-elle tomber malade. Tant de choses lui échappaient encore, et elle n'était pas persuadée d'en trouver un jour les réponses. Elle laissa échapper un soupire, et tira la manche de son sous-pull pour cacher sa peau intacte. Puis elle leva les yeux vers Will, qui semblait avoir perdu la parole face a ce qu'il venait de voir. En effet quoi de plus normal, si on lui avait montré la même chose, elle aurait certainement prit la fuite pour s'enfermer chez elle et ne jamais en ressortir. Mais voila lui, n'était pas comme les autres, car seul un étonnement se lisait sur son visage et il n'avait pas l'air de vouloir partir, au contraire.

" Je, quoi ? "

Un sourire se dessina sur son visage, elle était tellement de choses et à la fois rien du tout. La blondinette n'ajouta rien d'autre, et baissa les yeux vers les avants bras du jeune homme qu'il lui avait désigné d'un signe de tête. Elle fronça les sourcils, ne comprenant pas ce qu'il attendait d'elle, et après un bref instant, lorsqu'il ouvrit ses doigts, une flamme apparut au creux de sa main, les éblouissants tout les deux. Cassie ouvrit grands les yeux et se pencha en avant, étonnée a son tour, tandis qu'elle touchait de l'index, l'endroit d'où l'étincelle était sortie. Il n'y avait rien, aucune brûlure, rougeur ou quoi que ce soit. La blondinette recula, et serra un peu plus la veste contre elle, se sentant soudainement prisonnière du froid. Alors comme ça, elle n'était pas seule dans la petite ville avec son frère a posséder des pouvoirs, mis combien étaient-ils alors ? Des milliers, des centaines, ou une dizaine, mais surtout quel était leur rôle. Elle était désormais persuadée, que sa venue dans les sous-bois n'avait rien d'une coïncidence, et qu'elle devait rencontrer Will, car dès le début, elle avait sentie une certaine connection.

« Mmh je pense en effet que ce n'est pas tout à fait normal »

Cassie esquissa un sourire, avant de se rasseoir sur la bonne vieille souche. Puis cherchant a comprendre, elle essaye de faire la même chose que le jeune homme. Prenant un air concentré elle leva sa main devant elle, et tenta d'en faire apparaître une étincelle, mais visiblement rien ne voulait sortir. Ainsi n'avait-elle qu'un pouvoir, et elle ne pouvait pas "s'emparer" de celui des autres en les copiant. Elle laissa retomber son bras, avant de prendre la parole tout bas.

« J'ai l'impression d'être un monstre avec ça... »

En fin de compte cette grosse différence, l'obligeait a ce cacher constamment, et a ne pas etre elle même face aux autres. Ce qui aurait put etre un don, était pour elle un cauchemar, et ça personne ne semblait le comprendre. Son frère lui, paraissait heureux de vivre tel quel, mais elle, elle souhaitait par dessus tout s'en débarrasser. Puis demain, elle n'irait pas au lycée, elle n'en pouvait plus, d'être comme étouffée par tout ses mensonges, elle irait a la bibliothèque pour tenter de trouver des informations. Elle se tourna vers Will, en faisant un sourire triste, et lui donna un coup de coude.

« Tu veux pas nous réchauffer un petit peu. » Elle étouffa un bâillement, ses yeux commençaient à flancher, puis elle prit un peu plus fort. « Toi au moins, c'est utile ce que tu fais, moi il se peut que je ne connaisse jamais la mort. »

Certes l'idée d'éternité aurait put paraître agréable a n'importe qui, mais le fait de voir tout ses proches tomber un par un, et etre la seule survivante, était moins enchanteur. Un frisson la traversa, tandis qu'elle levait les yeux vers la lune qui brillait de plus en plus dans le ciel noir, la nuit commençait à peine.


[HJ: désolé du retard, avec les devoirs j'ai pas eu beaucoup de temps Embarassed ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ordinary Night ... [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ordinary Night ... [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Middle Town :: || Middle Town || :: Natural Places :: Forest-
Sauter vers: